Equipes InovarCA

YALOKE

  • Principales actions et lignes de conflits à travailler à Yaloke  :
  1. Animation des séances de thérapie sociale visant la réintégration communautaire des déplacés Peulhs ;
  2. Préparation d’un climat communautaire propice au retour des musulmans réfugiés au Cameroun et leur réinsertion économique ;
  3. Promotion de la cohabitation pacifique entre les communautés religieuses via la création et l’animation des espaces de dialogue communautaire ;
  4. Animation des séances de thérapie sociale des enfants jadis associés aux groupes armés et démobilisés en vue de les réintégrer avec les autres enfants dans les communautés. Renforcer leurs capacités pour qu’ils deviennent des Bâtisseurs de Paix ;
  5. Renforcement des capacités des autorités et agents des services communautaires en médiation des conflits, communication non violente, Bonne Puissance et Thérapie sociale en vue de créer un climat social imprégné de confiance entre les communautés religieuses, d’acceptation mutuelle
  6. Animation des séances communautaires de guérison des blessures psychologiques causées par la crise.

Principales actions et lignes de conflits à travailler GADO-BADZELE:

  1. Organisation réunions et des événements interreligieux dans le camp des réfugiés et à l’extérieur du camp afin de bâtir un climat de confiance, et dépassement les malentendus, les préjugés et le rejet social.
  2. Création des groupes de thérapie sociale dans le camp des réfugiés en vue du rapprochement des communautés interreligieuses, de la prévention de la violence et de la promotion des comportements favorables à la paix et à la réconciliation ;
  3. Création et animation des espaces d’écoute active et de guérison des traumatismes psychologiques ;
  4. Préparation et accompagnement des familles intéressées par un retour négocié et préparé en collaboration avec les communautés d’origine en RCA ;
  5. Formation d’un comité interreligieux de promotion du dialogue pour la cohésion sociale ;
  6. Renforcement des capacités en matière de transformation non violente des conflits, de Bonne Puissance et de Thérapie sociale.
  7. Accompagnement psychosocial des enfants réfugiés en vue d’une bonne insertion scolaire dans les écoles.

Gendarm

L’intervention d’InovarCA auprès de la Gendarmerie centrafricaine a pour objectif global de :

Renforcer des gendarmes dans leur être et leur contribution au processus de paix et de cohésion sociale au Camp Izamo et dans les Brigades périphériques (PK12, PK9, Landja, Brigade Bangui, Mpoko Bac, CI Kolongo, Boali, Damara, Yaloke)

Les objectifs spécifiques sont  les suivants :

  • Renforcer les capacités de deux groupes dont un composé de 28 gendarmes de la brigade territoriale et 24 gendarmes de la brigade mobile ; pour qu’ils soient des  gendarmes forts (capacité de gestion des émotions) et confiants (dominer la situation sans faire des victimes)  capables de se protéger et protéger la population (victimes et bourreaux)
  • Contribuer à l’harmonie dans les relations au sein des gendarmes, et entre les gendarmes et la population ;
  • Créer une antenne de sensibilisation et de formation de la Plateforme des Confessions Religieuses au sein de la Gendarmerie
  • Contribuer à la réinsertion socio économique des familles des gendarmes.

Alindao

 

Le chemin est encore long pour consolider la cohabitation et étendre une telle dynamique sur toute l’étendue de la BASSE KOTO. Dans cette perspective, l’Equipe INOVARCA appui CODIRA à…

… la création d’antennes d’extension du CODIRA en vue d’exécuter ses activités sur toute la Basse-Kotto (visites des communes, sous-préfectures…);
… être présent dans les établissements scolaires pour sensibiliser sur la culture de la Paix;
… la formation des membres et les antennes en techniques de médiation et gestion de conflits;
… accentuer la sensibilisation, la médiation en cas de conflits pour désarmer les cœurs en vue de consolider les acquis;
… créer une aumônerie mixte auprès des hommes en tenue en vue d’un dialogue et
actions de plaidoyer en faveur de la population;
… la formation de divers acteurs sociaux (autorités militaires, civiles, les associations…)
… suivi et accompagnement rapproché des activités et structures (visites des antennes)

Résultats attendus:

  • 60 leaders religieux des confessions catholiques, protestantes et musulmanes de la zone d’intervention du projet et 15 enseignants ont acquis une formation professionnelle en connaissance et techniques de gestion non violente des conflits et de thérapie sociale.
  •  La population en général et les élèves des écoles en particuliers des communes  d’Alindao centre, Zangba, Mobaye et Djimbi de la Préfecture de la Basse Koto sont sensibilisées sur la cohésion sociale et la cohabitation pacifiques entre chrétiens et musulmans.
  •  Des structures et mécanismes communautaires de dialogue interconfessionnel, de sensibilisation à la cohabitation pacifique et de médiations de conflits sont opérationnels dans les villes et grands villages de la zone d’intervention.

coordination